domotique-techniques
High-tech

L’IoT dans la domotique : les aspects techniques

Les protocoles d’automatisation visent à assurer la communication entre les dispositifs. Les principaux protocoles tels que Z-Wave, Zigbee, 6LoWPAN et Bluetooth ont prouvé leur compatibilité.

Il serait plus facile de travailler avec des variables similaires pour effectuer une analyse précise des avantages et des inconvénients. Des variables telles que la couverture de la zone, l’efficacité énergétique, la largeur de bande de données, la bande de fréquence, la topologie et l’alliance révèlent des caractéristiques avantageuses et défavorables.

Domotique : Quel est le meilleur protocole ?

Z-Wave

Avantages :

Une norme de l’écosystème Z-Wave permet la coopération avec tous les appareils – ce qui signifie que la compatibilité est garantie ;
En utilisant les exigences ci-dessus, il est possible d’utiliser une topologie de réseau maillé. Comme nous le savons déjà, cela permet une meilleure couverture et une meilleure fiabilité de connexion avec les appareils ;
Le fonctionnement dans le spectre de 0,9 GHz permet de transférer les données sur une plus grande distance ;
Efficacité énergétique ;

Inconvénients :

La limite de quatre sauts maximum dans le maillage empêche les paquets de voyager à travers plus de dispositifs – par conséquent, cela restreint la vitesse et la quantité de données qui peuvent être transférées à l’avenir ;
Le coût élevé de mise en œuvre de ce qui est une fonctionnalité essentielle ;
Par rapport aux autres protocoles, la bande passante des données est la plus faible.

Zigbee

Avantages :

  • La norme ouverte de ce protocole offre la possibilité de transformer les paramètres de mise en œuvre ;
  • Se base également sur la topologie de réseau maillé, offrant les mêmes avantages ;
  • Le nombre illimité de sauts de dispositifs permet d’augmenter la vitesse de communication ;
  • Les mesures de sécurité intégrées facilitent le processus de développement ;
  • La bande de fréquence est de 2,4 GHz ;
  • Efficacité énergétique ;

Inconvénients :

  • La compatibilité n’est pas garantie ;
  • La norme ouverte peut entraîner des interférences si plusieurs réseaux sont proches ;
  • Courte distance de transmission ;

6LoWPAN

Avantages :

  • Fonctionne sur une norme ouverte ;
  • Consommation d’énergie ultra-faible ;
  • Se connectera aux plus petits appareils de l’écosystème IoT ;
  • Offre un haut niveau d’évolutivité grâce au routage maillé ;

Inconvénients :

  • Contrairement à Zigbee, ce protocole présente un niveau de sécurité inférieur ;
  • Moins sensible aux interférences que les protocoles Bluetooth ;
  • Prend en charge les communications à courte portée ;

Bluetooth

Avantages :

  • Bande passante de données élevée ;
  • Permet une consommation d’énergie plus faible ;
  • Disponible à moindre coût ;
  • Permet la transmission de données sans fil ;

Inconvénients :

  • Manque d’un niveau de sécurité approprié ;
  • A une qualité de signal limitée ;
  • Ne prend en charge que les communications à courte portée ;

Langage de programmation domotique pour les développeurs de maisons intelligentes

Dans un espace domotique, les langages de programmation sont les garants d’un travail cohérent. Aujourd’hui, le choix dominant des développeurs professionnels appartient à C/C++, Python, Lua, Node.js, Java, Delphi et shell-script.

Assistant domestique pour le développement de la maison intelligente

Tous les appareils d’une maison intelligente sont en relation avec le « cerveau » de l’ensemble du système – les « hubs ». Le hub centralisé est le lien de connexion entre de multiples appareils IoT domestiques et les demandes du client. Pour être plus précis, des hubs uniques ou nombreux reçoivent les données envoyées par l’utilisateur sur un réseau cloud. Après cela, ils traitent le signal en déclenchant les capteurs prévus pour effectuer l’action demandée. En outre, le concentrateur met à jour le statut une fois l’action terminée. Par conséquent, l’utilisateur est au courant de toutes les étapes de ce processus.

Ces assistants domestiques sont avantageux pour les clients, car tout est contrôlé par une seule application. Sur le marché des derniers outils domotiques, les meilleurs hubs sont faciles à choisir. De plus, leurs normes universelles permettent aux consommateurs de les adapter à de multiples fonctionnalités du réseau.

Blockchain dans l’IoT pour la maison connectée

Le travail collaboratif de tous les appareils domestiques IoT doit bloquer toute attaque non autorisée. La vulnérabilité d’un système peut entraîner des menaces pour les objets domestiques, la divulgation d’informations personnelles, voire un dysfonctionnement partiel de la plateforme. Par conséquent, un système basé sur la blockchain dans l’IoT pour les maisons connectées est un scénario de contrôle réalisable.

En bref, le système de grand livre distribué est bien connu pour l’intégrité de la blockchain. Un grand livre numérique contenant des données de transaction enregistrées est distribué parmi les autres nœuds du réseau. Les blocs contenant les informations de transaction sont enchaînés. Ainsi, s’il y a une tentative de modification d’un bloc, il est difficile de modifier l’ensemble du grand livre. À l’instar de la conception des maisons IoT, les appareils connectés peuvent distribuer une clé partagée qui permet une communication sécurisée. Cette architecture technologique crée une valeur supplémentaire qui peut être mise en œuvre dans l’espace domestique IoT.

Les normes de la chaîne de blocs sont mieux utilisées pour contrôler l’accès sécurisé. Ses protocoles offrent un accès partiel à des zones spécifiques. La sécurité de l’écosystème IoT sera garantie.

Les capteurs IoT essentiels pour la domotique à domicile

La liste des appareils IoT ne cesse de s’allonger. La nouvelle génération a acquis une large popularité. Voyons donc une brève description de chacun d’entre eux.

Détection de feu/CO

Le capteur activé par l’IdO a une capacité de lutte contre les incendies. Les appareils d’incendie intelligents servent à aider les consommateurs contre les accidents d’incendie. Les capteurs de détection de chaleur ou de fumée détectent les premiers stades d’un incendie. Ensuite, ils génèrent automatiquement une notification qui est envoyée à l’utilisateur distant tout en déclenchant des actions pour éteindre le feu à l’aide d’un système d’arrosage. Ainsi, les habitations sont plus sûres. Contrairement aux systèmes standard de protection contre l’incendie des bâtiments, ces appareils peuvent être appliqués à des espaces plus ciblés. Les particuliers peuvent suivre en temps réel les indicateurs de dépassement des normes de sécurité des pièces.

Capteurs de composition de l’air

La plupart des capteurs utilisés pour évaluer la composition de l’air ont été développés pour détecter les niveaux de gaz dangereux comme le NH3, le NOx, l’alcool, le benzène, la fumée et le CO (monoxyde de carbone). En fait, ils détectent à travers leur surface primaire. Une fois que les surfaces des capteurs sont suffisamment activées pour refléter le niveau de pollution exact, d’autres appareils intelligents entrent en jeu pour résoudre le problème.

Il est également possible de surveiller des éléments tels que les toxines, la pression atmosphérique et même la poussière. Dans les cas où vous avez des problèmes de santé, l’intégration de capteurs est la meilleure solution.

Contrôle de l’eau

L’objectif de ces capteurs est de réduire les dommages causés par les fuites d’eau ou les inondations dans votre foyer. Une fois que le détecteur d’eau est déclenché, une vanne d’eau intelligente est utilisée. Par exemple, un capteur à ultrasons HC-SR04 ou un LM1830 peut être votre option. En outre, on peut même aller un peu plus loin. Certains détecteurs d’eau peuvent même réguler les besoins en irrigation (pour les plantes ou les pelouses), ou surveiller la consommation globale.

Contrôle d’accès

Le contrôle d’accès fait partie intégrante de toute plateforme IoT bien construite. Les mesures de sécurité sont capables de surveiller un éventail diversifié de méthodes de points d’accès. Les paramètres peuvent autoriser l’accès aux occupants en scannant les empreintes digitales, la reconnaissance faciale ou un mot de passe sur un clavier. La méthode automatisée de vérification d’une correspondance permet de contrôler les informations d’identification d’une personne qui tente d’entrer. L’accès électronique aux serrures des portes garantit le respect des droits restreints.

Capteurs de mouvement

L’utilisation de capteurs de mouvement permet d’appliquer des mesures de sécurité appropriées et de devenir une fonction pratique la nuit. Un grand nombre d’applications de sécurité diverses peuvent garantir le maintien de la sécurité. L’idée de base est de déclencher l’allumage d’une lumière si quelqu’un entre dans un bâtiment et son extinction si une personne en sort.

Capteurs sonores

En général, il existe deux types de capteurs sonores. Soit les appareils détectent des niveaux de bruit élevés ou ultra-bas – le système réagira à chaque type de signal. Ce système est largement utilisé pour détecter les pleurs d’un bébé et allumer les lumières ou les bruits d’animaux domestiques qui ouvrent la porte.

Grâce à l’utilisation intensive de nombreux capteurs, il est également possible de maintenir un mode de vie sain. Tout cela sera basé sur vos besoins individuels en matière d’automatisation, c’est une solution assez convaincante, c’est sûr.

Retrouvez toutes les actualités domotiques et IoT sur le site Sysdau-extranet.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *