Web

L’activite d’imprimerie est-elle toujours rentable de nos jours ?

Informatique, Internet, numérisation et digitalisation ! Tels étaient les mots en vogue vers les années 90 et le début des années 2000. Force est de constater qu’au fil du temps, ces technologies de l’information et de la communication ont façonné et transformé le mode de travail et d’organisation au sein de notre société. Et bien évidemment, le domaine de l’entrepreneuriat n’a pas été épargné. Certaines entreprises ont basé leur développement sur la digitalisation. D’ailleurs, on a remis en question la survie de certaines activités, à l’instar de l’imprimerie, face à l’essor de la numérisation. La question est toujours d’actualité : l’imprimerie peut-elle toujours subsister à une époque où la numérisation tend à prendre de plus en plus d’ampleur ?

Un secteur d’activité qui a marqué l’histoire

Tout le monde connait certainement le nom de Johannes Gutenberg, l’homme qui a mis au point le premier dispositif d’imprimerie vers la moitié du 15ᵉ siècle. Cette invention a permis de produire des livres de manière plus efficace. En effet, jusqu’à cette époque, chaque livre et chaque page devait être rédigé à la main. Les impacts de cette nouvelle invention ont été importants.

Grâce à l’imprimerie, le nombre de livres en circulation en Europe a augmenté considérablement. Cela a permis au grand public d’accéder à différents ouvrages et de ce fait à la propagation des connaissances et du savoir. L’imprimerie a accéléré la maîtrise de l’écriture et de la lecture. Bon nombre d’auteurs ont pu être publiés.

Aujourd’hui, l’imprimerie tient encore une place importante au sein de notre société. Le support papier reste indispensable dans différents secteurs tels que l’enseignement, l’administration, l’entreprise. D’ailleurs, grâce à l’évolution des technologies d’impression, bon nombre d’imprimeries ont su diversifier leur activité. C’est le cas par exemple d’Exaprint, une société dont les services consistent notamment à imprimer vos étiquettes, stickers, flyers, brochures, dépliants, affiches.

Livre papier et livre numérique : concurrence ou complémentarité ?

Si on ne se référait qu’au marché du livre, on peut dire que le chiffre d’affaires des livres numériques ne cesse d’augmenter. Durant la période de confinement, on a d’ailleurs constaté une augmentation de 30 % du chiffre d’affaires des ouvrages numériques ainsi qu’une baisse sur la vente des livres papier. Néanmoins, de manière générale, le livre papier tient encore la première place en matière de chiffre d’affaires, et ce, même si on ne prend pas en compte les ouvrages d’enseignements qui représentent une part importante sur ce marché. Le fait est que la plupart des lecteurs ont encore et toujours une préférence pour le papier malgré son coût un peu plus élevé. Mais au-delà du goût et de la préférence, le choix entre le papier et le numérique dépend surtout du type d’ouvrage et de la circonstance de son usage. Il est d’ailleurs fréquent pour un consommateur de posséder à la fois une version numérique et une version physique d’un même livre.

Les entreprises d’imprimerie diversifient leur activité

La plupart du temps, l’impression de livres est une activité consacrée à des entreprises d’imprimerie de moyenne ou de grande taille. Les imprimeries de taille modeste trouvent souvent leur compte en en effectuant notamment l’impression des supports publicitaires tels que les affiches, les flyers, les brochures. Il ne faut pas oublier que même si le marketing digital a le vent en poupe actuellement, la publicité classique reste quand même incontournable pour les entreprises.

Les services de ces imprimeries s’étendent également à la personnalisation de différents objets tels que le textile, la céramique, le plastique… La technique d’impression ne s’applique donc plus uniquement au papier. En somme, l’imprimerie a encore de longues années devant elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.